Blanquer : Un libéralisme autoritaire contre l'éducation
EAN13
9782849506844
ISBN
978-2-84950-684-4
Éditeur
Syllepse
Date de publication
Collection
NOTE ET DOCUMEN
Dimensions
19 x 11 x 0 cm
Poids
150 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Blanquer : Un libéralisme autoritaire contre l'éducation

Syllepse

Note Et Documen

Offres

L'école, tout comme l'université, est sous le feu des «réformes» ou «transformations». Avec Blanquer, Emmanuel Macron a trouvé un ministre qui coche toutes les cases: il est compétent, si on entend par là qu'il a une certaine connaissance des problématiques et est familier de la mécanique bureaucratique maison; il est de longue date proche du patronat; ce n'est pas un professionnel de la politique; il prétend aborder les problèmes en expert.
Le modernisme à prétention scientifique de Blanquer­ l'a amené à mettre en œuvre les politiques Chirac-Sarkozy: l'appareil de formation des enseignants a été démantelé?; des politiques dites expérimentales ont été menées - certaines, comme la meilleure prise en compte des parents, ont donné quelques résultats, mais d'autres ont servi à mieux traiter une infime minorité d'élèves des quartiers populaire pendant que les autres étaient encore plus abandonnés.
Aujourd'hui, l'invocation constante des «?sciences?», notamment des neurosciences et de la psychologie cognitive, a des effets dangereux. Blanquer en fait régulièrement état en ignorant les autres savoirs, comme les sciences de l'éducation. Sur cette base, il s'attaque à la liberté pédagogique des enseignants et prend en otage des savoirs scientifiques qui ont leur part de vérité pour en faire la seule grille de lecture.
Blanquer mobilise aussi l'opinion publique contre les acteurs de l'école en jouant sur les souvenirs de l'école d'hier, sur la dictée, sur l'uniforme¿ Ces choix ne sont pas en mesure de répondre aux défis de l'école. Copernic en traite trois:
- La culture commune et la convergence des formations jusqu'au bac. Il serait bien temps d'aller vers un tronc commun véritable jusqu'à la fin du lycée. Ce n'est pas le choix que fait le gouvernement que ce soit par sa réforme de la voie professionnelle ou par celle du bac qui marque un pas vers un bac maison.
- La prise en compte de toutes les discriminations?: de genre, d'origine, d'orientation sexuelle,
- L'éducation à l'esprit critique et le refus d'un récit national qui instrumentalise l'histoire.
Cette Note de la Fondation Copernic veut éclairer les enjeux et contribuer aux luttes comme à la construction d'une alternative.
S'identifier pour envoyer des commentaires.