Leningrad, 1943
EAN13
9791021000568
ISBN
979-10-210-0056-8
Éditeur
Tallandier
Date de publication
Collection
TEXTO
Nombre de pages
262
Dimensions
1 x 1 x 0 cm
Poids
208 g
Langue
français
Langue d'origine
abkhaze
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Le 8 septembre 1941, débute l’opération Aurore boréale : le siège de Leningrad (aujourd’hui Saint Petersbourg) par l’armée allemande. C’est le témoignage d’un correspondant de guerre du Sunday Times, arrivé sur place en 1943, que nous propose Alexander Werth. En parallèle des événements militaires, il décrit la vie quotidienne des habitants: stratégies de survie, vie culturelle, sécurité, vie politique. Une illustration magistrale du miracle de la volonté humaine. Ce siège est le plus long de l'histoire moderne jusqu'à HYPERLINK "http://fr.wikipedia.org/wiki/Si%C3%A8ge_de_Sarajevo" \o "Siège de Sarajevo" celui de Sarajevo au début des années 1990.

Alexander Werth est né à Saint-Pétersbourg. À la suite de la Révolution russe, sa famille fuit vers le Royaume-Uni et il obtient la nationalité britannique. Avant-guerre, il consacre nombre de ses écrits à la France. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il devient le correspondant à Moscou du Sunday Times, du Guardian et de la BBC. À ce titre, il est l’un des premiers étrangers à être autorisé à pénétrer dans Stalingrad après la bataille.

Son fils, Nicolas Werth, est un historien français réputé, spécialiste de l’histoire de l’Union soviétique, auteur en particulier de L’Ivrogne et la marchande de fleurs. Autopsie d’un meurtre de masse (1937-1938), Tallandier, mars 2009.
S'identifier pour envoyer des commentaires.