Le Malade imaginaire
Éditeur
Le Livre de Poche
Collection
Théâtre
Nombre de pages
240
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible

Autre version disponible

Édition enrichie (Préface, notes, dossier sur l'œuvre, chronologie et bibliographie)

Assis seul, Argan détaille des factures d'apothicaire lorsque Toinette, sa servante, entre dans sa chambre. Il l'interroge sur son lavement, demande s'il a bien fait de la bile, à quoi Toinette répond qu'elle ne se mêle point de ces affaires-là. Consciente que les maux de son maître sont imaginaires, elle ne se prive pas d'ajouter que, pour son médecin et son apothicaire, il n'est rien d'autre qu'une « bonne vache à lait ». Molière lui-même joue le personnage d'Argan le 10 février 1673, lors de la création de sa pièce au théâtre du Palais-Royal, et meurt sept jours plus tard, à l'issue de la quatrième représentation. De cette « comédie mêlée de musique et de danses » où son œuvre s'achève, c'est la puissance comique qui, bien sûr, a fait la fortune. Mais c'est aussi une pièce à thèse : le dramaturge ne se moque pas seulement des médecins de son temps, mais après Le Tartuffe, il dénonce plus profondément en eux de nouveaux imposteurs.

Édition de Bénédicte Louvat-Molozay.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jean-Baptiste Molière (Poquelin dit)