Corrège. La Camera di San Paolo à Parme
  •  
EAN13
9782754104296
ISBN
978-2-7541-0429-6
Éditeur
Hazan
Date de publication
Collection
Bibliothèque Hazan
Nombre de pages
144
Dimensions
20 x 13 x 1 cm
Poids
170 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Corrège. La Camera di San Paolo à Parme

De

Hazan

Bibliothèque Hazan

Offres

- La Camera di San Paolo est l’un de ces lieux un peu secrets qui, en marge des cycles célèbres et des chefs-d’œuvre reconnus, constituent pour l’histoire de l’art des rendez-vous obligés. La singularité du propos, immédiatement visible, son caractère d’énigme ou de rébus font des peintures ornant cette « chambre » une véritable nasse symbolique où le visiteur fasciné se sent quelque peu perdu.

Pourquoi et pour qui le Corrège a-t-il peint cet étrange cortège ? D’où viennent et que disent les figures ? À ces questions, l’étude de Panofsky répond, non de façon dogmatique, mais en suivant point par point le véritable réseau d’indices dissimulé dans les grisailles et le treillis de feuillage qui forme ce plafond unique en son genre. Devant un ensemble aussi complexe et aussi piégé, dont la cohérence saute aux yeux, Panofsky ne pouvait que relever le défi. Ce rébus mythologique, né dans le climat de l’Italie renaissante et selon les accents savants que lui imprimaient les cercles lettrés du Nord de la péninsule, fonctionne comme un véritable paradis exégétique : de telle sorte qu’avec cette étude Panofsky livre un modèle du genre, un modèle d’iconologie appliquée. Certes, ce n’est que la lettre de la peinture qui est ainsi approchée et il va de soi que l’indentification des figures ne dévoile pas tout de leur secret. Mais, chemin faisant, le voyage proposé à travers le temps, de l’origine de la mythologie à son réemploi renaissant, se mue en une série d’incursions dans la mémoire de l’Occident où, entre voilement et dévoilement, énigme et apparence, c’est la forme même d’apparition du sens qui est interrogée. Le cycle de peintures de la Camera di San Paolo à Parme, outre son raffinement exceptionnel, constitue un rebus mythologique né dans le climat de l’Italie renaissante et selon ses accents savants que lui imprimaient les cercles lettrés du Nord de la péninsule. Ce décor réalisé par Corrège fonctionne comme un véritable paradis exégétique à partir duquel Panofsky nous livre un modèle d’iconologie appliquée, à la manière d’un voyage à travers le temps, de l’origine de la mythologie à son réemploi renaissant.
S'identifier pour envoyer des commentaires.