L'aumônier du Palais, Yves de la brière (1877-1941) - un internationaliste chrétien au temps de la société des nations
EAN13
9782704814220
ISBN
978-2-7048-1422-0
Éditeur
France-Empire
Date de publication
Collection
Histoire
Nombre de pages
193
Dimensions
24 x 15 x 1 cm
Poids
300 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'aumônier du Palais

Yves de la brière (1877-1941) - un internationaliste chrétien au temps de la société des nations

France-Empire

Histoire

Offres

Le parcours hors-normes d'un jésuite français oublié (1877-1941) qui fut au droit et à la morale catholiques ce que Maritain fut à sa philosophie et Teilhard de Chardin à son approche des sciences. Champion de l'ultramontanisme contre la séparation de l'Eglise et de l'Etat, il passa sa vie écartelé entre le monde d'hier et celui de demain, l'Eglise de Rome et l'Internationale de Genève (la Société des Nations), la scolastique et la casuistique d'Augustin, Thomas (d'Aquin), François de Vitoria et Ignace (de Loyola) et un droit international public émergent, la guerre juste et la paix divine, les familles royales (Bourbons, Orléans, Saxe-Cobourg, Parme, Bragance) et l'aristocratie, Aristide Briand et les républicains, « l'Action française » et le Pape, l'équilibre westphalien et la communauté des puissances. Le rappel de l'histoire de l'entre-deux-guerres permet de poser quelques bonnes questions pour ce premier quart du vingt-et-unième siècle : l'ONU va-t-elle connaître le sort de la SDN ? Quel message universel peut encore être entendu ? L'Eglise catholique autour du Pape sera-t-elle la dernière internationale qui tienne ? AUTEUR Dominique Decherf, ancien ambassadeur de France, a consacré plusieurs ouvrages à la période de l'entre-deux guerres dont « Bainville, l'intelligence de l'histoire » (Bartillat, 2000), « Jean Le Cour Grandmaison, Catholique avant tout » (France-Empire, 2018), « La Victoire, d'après Henry Bordeaux » (France-Empire, 2019).
S'identifier pour envoyer des commentaires.